Sony Alpha 7s … quelques jours en test !

_DSC1107-3

Sony Alpha 7s … quelques jours en test !

Le Sony Alpha 7s (ILCE-7S pour les intimes) est un boitier que je convoite depuis près d’un an. Il faut dire que j’ai pu voir entre temps tout un tas d’articles passer sur lui, soit élogieux, soit assassins, mais ce boitier « hors norme » ne laisse personne indifférent.

Comme pour les femmes, à force de l’espérer, j’ai eu le temps de l’idéaliser dans ma tête. A tord ou à raison ?

Grâce à mon nouvel ami Julien, avec qui on va faire prochainement des Carnages en terme d’images (à suivre), il m’a confié le bijou qu’il avait acquis récemment afin de le prendre en main et de le tester, voir ce qu’il valait et comment l’optimiser durant les 10 prochains jours. L’occasion était trop belle … j’ai donc sauté dessus (sans l’abimer).

Voici mon rapport quotidien.

1er jour – Mercredi 8 avril : Le voila enfin entre mes mains, mon précieux ! ^_^

Aller, on le met en poche, et on va aller vadrouiller un peu.
Au programme du jour : 1 shooting photo et 1 shooting vidéo, en mode.
J’avais pas réellement prévu de l’avoir pour de vrai, donc j’ai dans ma besace mon fidèle Sony Alpha 6000 (ILCE-6000 pour les intimes) qui ne m’a jamais fait défaut.
Mais mon esprit est tourmenté : je l’utilise direct ou pas pour ce shooting, ou je laisse mariner un peu ? Mon but c’est de le tester et le prendre en main, pas de l’utiliser de manière intensive, non ? Mais bon, cela fait parti du test aussi … le rendu photo et l’utilisation de mon parc optique avec … non ?

Aller … soyons fou !

– « Coucou Estelle, t’as une de tes magnifiques création de haute couture pour moi ? »
– « Coucou Manon, tu es prête pour m’assister sur le shooting ? »
– « Coucou Rosa, tu es ok, aller c’est parti ! »

Direction le Château du Dragon à Bouliac pour le 1er shooting photo !

Très vite, j’ai du le régler à ma sauce. Etant habitué au A6000, cela à été très vite, car les menus sont similaires. Point Hyper positif, j’ai tout de suite retrouvé mes petits. Quand à ma stagiaire, elle a été promue et a pu shooter avec mon bébé A6000 muni de mon autre bébé, le Nikon 50mm f:1.2 AIS. Pour ma part, je connaissait le rendu de mon vieux ruscof M42 d’Helios 44-2, un 58mm f:2 dont je connais ses qualités en terme de bokeh circulaire. Et au final j’ai presque tout le temps tourné avec celui la. J’ai utilisé un peu le Cosina 24mm f:2.8 M42, ou j’ai été impressionné par son « grand angle » en full frame (et oui, c’est comme si j’avais le 16mm sur un APS-C). Et un peu déçu par le piqué du Makinon 35mm f:2.8 que j’adorais sur mon A6000. Je ne sais pas pourquoi mais je l’ai pas utilisé longtemps.

Niveau prise en main et maitrise des boutons : OK, mais … Pas eu le temps de les personnaliser, et du coup je cherchais le C1 pour zoomer sur l’image pour faire la MAP qui est pas bien placé je trouve. Idem pour le shutter, que je trouve trop « haut » par rapport au grip. Je sais que ce défaut à été corrigé sur le A7II. J’ai découvert également la seconde molette sur le tard, mais comme je serais le diaphragme directement sur l’objectif, j’en ai pas eu besoin.

Niveau rendu : Une belle dynamique sur l’écran de l’appareil. Comparé avec le A6000, moins de surex, et plus de modelé. Il faudra voir ce que cela donne sur l’ordi.

Niveau de l’écran et des fonctions. Tout nickel !

Et j’ai shooté sans plus de difficultés.

Ensuite direction Villenave d’Ornon pour le 2ème shooting, vidéo celui là.

Soleil couchant, cela promet ! On décide de shooter autour des nouveaux immeuble d’habitation, un quartier assez vert et aux architectures intéressantes.

C’est parti pour les réglages video : XAVC-S !!! 100p 50mbps !!! Génial !!!
… Mais : impossible de filmer. Ma carte Intégral Ultima Pro SDHC 32 Go Class 10 (95MB/s) n’a pas l’air de lui plaire ? Bizarre. J’ai changé pour une Sandisk en 16 Go : Idem ! Mince alors ! Je repasse en AVCHD 50p 28mbps :’(

J’ai lu après que le XAVC nécessite une carte de 64 Go minimum ou du SDXC en Exfat64. Bizarre !

Sinon le capteur du Sony gère très bien les flares, il gère aussi très bien le peaking, le tout est très bien ficelé. Superbe !

Fin de journée. Aller dodo !

2ème jour – Jeudi 9 avril : L’heure du débriefing de la 1ère journée.

Le rendu du A7S est … extra !

Mais je suis du coup déçu du rendu de mon optique, l’Hélios 44-2 58mm f:2. Habitué à l’utiliser sur de l’APS-C, j’ai toujours été séduit par son piqué et son bokeh circulaire digne d’un Canon 85mm f:1.2 L. Mais sur du Full Frame, l’ensemble de l’optique est sollicitée, et il y a des choses que j’avais pas prévu. Lorsque je faisait la MAP sur l’appareil lors de mes prises de vue, je la faisait sur le centre de l’image, donc instinctivement je décalais mon cadre pour aller sur le visage, faire la MAP et ensuite je recadre et je shoot. Le piqué alors au centre me semblait extra-ordinaire. Et il l’est ! Mais une fois sur les bord, c’est une autre paire de manche. Il part donc très vite en flouté, avec un léger dérivé circulaire, comme pour un flou de bougé ! A 1/200ème, f:2, et au 58mm normalement j’ai pas de flou de bougé, surtout si c’est net au centre. Et comme forcement je cadre le corps au tiers, la tête se retrouve très vite loin du centre, loin de la netteté. Dommmmmaaagggggeeee !

Voici un exemple du Helios 44-2 avec le sujet au centre :

Sujet au centre

Et voici un exemple du Helios 44-2 avec la tête excentré, et le centre est bien net pourtant

Sujet excentre

Cela peut être exploitable artistiquement … a condition de bien se souvenir de cadrer au centre avec cette optique ^_^

Je regrette aussi les 12mpx du A7s, dans le sens ou j’ai l’impression de bosser les photos de mon vieux D300. Cela manque de précision, et moi qui était habitué aux 24mpx du A6000, les photos semblent un peu molles. Je pense qu’en effet, le A7s est vraiment construit pour être spécialisé « Haut-ISO » pour la vidéo. La photo doit rester accessoire, ou artistique. Rien de précis donc.

En vidéo, les images sont top ! Hanna, la modèle, est top aussi, mais les images rendent très bien. Mais bon, pas le temps de derusher trop : j’ai du boulot ! On verra la prochaine fois.

Pour les prochaines fois justement, je vais utiliser en priorité le Nikon 50mm f:1.2 AIS …

3ème jour – Vendredi 10 Avril

Photos souvenir par ma stagiaire Manon :

Avec Rosa
10842327_563728913768699_8346421163735425881_o

Avec Hanna
10847551_563728960435361_2265835287671154511_o

Sinon cet après-midi je suis aller chercher une jolie carte Sandisk SDXC 64go Ultra à la boutique CDiscount, et en effet le mode XAVC-S fonctionne. On va pouvoir commencer les choses sérieuses …

Le soir donc j’en ai profiter pour tester le mode XAVC-S, avec le mode 720p100, 1080p50 entre autre. J’ai aussi testé la plupart de mes optiques et testé la montée en Haut ISO. Ca va faire du boulo de bilan pour les prochains jour. Tout ce que je peux dire désormais, c’est que le Haut ISO est exploitable à 51200 ISO, que le Cosina M42 24mm f:2.8 est meilleur à pleine ouverture et aussi lumineux que le Tamron AdaptAll SP2 24mm f:2.5, et que le mode S-LOG2 est pas si évident à paramètrer, qu’il y a besoin de bien connaitre parfaitement l’ensemble des Pictures Profile. Ah … en photo, le mode silencieux fait … bizarre mais terriblement efficace !

J’en profite pour ceux et celles qui ont la chance d’avoir cette petite merveille, qu’il faut ABSOLUMENT lire, même si vous ne comprenez pas la moitié de ce qu’il y a d’écrit, cet article : http://www.focus-numerique.com/test-1880/compact-a-objectifs-interchangeables-sony-a7s-mode-video-17.html

A SUIVRE POUR LES PROCHAINS JOURS DE CETTE AVENTURE !

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.